Le Conseil des Participants

Ubuntus, Cocoparts, Phoenixes, Colibro’s, … Non, vous n’avez pas atterri dans un zoo tropical, mais bien chez Teach for Belgium. Nous aimons les abréviations et les noms étranges, mais encore plus les personnes qu’ils représentent. Dans cet article, nous allons vous en apprendre un peu plus sur les « Cocoparts », une partie importante de notre organisation.

16 Participants engagés

Le Cocopart, ou Comité Consultatif des Participants, rassemble les représentants des participants au programme Teach for Belgium. Ceux-ci sont élus par leur pairs. Leur rôle est de porter la voix des membres de leur cohorte et de faire le lien avec l’équipe interne de Teach for Belgium.   Le Cocopart est composé de 16 participants, dont 8 sont « actifs » et 8 sont « de réserve ». Lorsqu’un Cocopart « actif » ne peut pas assister à une réunion par exemple, il peut compter sur un Cocopart « de réserve ». Dans la pratique, ces lignes s’estompent quelque peu et chacun est un fier représentant de sa cohorte. Les membres du Cocopart sont élus par les deux cohortes de l’année scolaire en cours. « Idéalement nous faisons attention à garder un équilibre entre francophones et néerlandophones, hommes et femmes, entre les matières enseignées, les villes d’enseignement, etc.  » (Hélène).

Promouvoir la mission de Teach for Belgium

Pour cet article, nous avons demandé à certains membres ce qui les a poussés à faire partie du Cocopart. « Je voulais continuer dans l’atmosphère chaleureuse de Teach for Belgium et je suis heureux de pouvoir aider de cette manière » (Thibault). « J’ai trouvé que c’était un bon moyen de récolter l’opinion de chacun des membres de la cohorte afin de chercher et trouver ensemble des solutions.  » (Michel). « Après l’Académie d’été et la formation, je me suis très fort attachée aux membres de ma cohorte. J’ai souhaité les représenter ».  (Hélène). « Je me suis porté candidat pour faire connaître la mission originale de Teach for Belgium et pour emmener avec moi des personnes qui se sont engagées dans l’organisation avec le même état d’esprit » (Ben). Après tout, Olisa trouve aussi secrètement que c’est une bonne excuse pour rester en contact avec tout le monde.

« Cocoparts takes the floor »

Mais que font les Cocoparts en réalité ? Leur principale activité consiste à recueillir les idées, les remarques et les préoccupations des autres membres de leur cohorte, qu’ils soumettent ensuite à l’équipe de Teach for Belgium. En outre, ils contribuent également à faciliter la communication entre l’asbl et les cohortes. « Par exemple, nous avons un groupe WhatsApp avec la cohorte où il m’arrive de les relancer pour remplir certains formulaires d’évaluation de nos formations » (Hélène). Finalement, ils sont responsables d’activités telles que « Cocoparts takes the floor », une activité ludique et éducative qui est organisée pendant les week-ends de formation. Participer à la création d’articles, aider à l’organisation d’événements, donner une voix aux participants lors de rencontres importantes ou même organiser des moments de partage sont quelques-unes des autres tâches que Cocoparts accomplit. Pour Olisa, il s’agit de « Maintenir un vrai sentiment d’appartenance » .

Renaître de ses cendres

Cette année scolaire, maintenir l’unité des membres est plus que jamais un défi pour le Cocopart. « Il est particulièrement difficile avec la crise sanitaire de garder tout le monde engagé sans pouvoir vraiment être ensemble physiquement. C’est possible d’organiser des rencontres en ligne, bien évidemment, mais tout le monde est lassé de ça. Les membres de Teach for Belgium font ce qu’ils peuvent pour garder cet esprit d’équipe mais cela demande beaucoup de travail » (Hélène). Pour prouver qu’elle est devenue plus forte malgré le défi de la Covid, la cohorte 2020 s’est surnommée les Phoenix. « Nous devons nous réinventer et renaître de nos cendres » dit Ben. «  Selon lui, l’éducation est le fondement de la société et la crise a mis en lumière les iniquités. Si nous voulons œuvrer pour un enseignement qui donne à tous les mêmes opportunités, c’est ensemble que nous pourrons y parvenir. D’où l’importance d’un COCOPART soudé qui stimule la collaboration et la motivation des autres participants.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp